1.png

ANCIENNE CAPITALE IMPÉRIALE EN CHARME

couple-6346737.jpg

En 1805, le roi Gia Long a commencé la construction de la citadelle de Hue selon l’architecture des citadelles de Vauban. Initialement, la citadelle de Hue était recouverte de terre, d’une circonférence d’environ 10 km; plus tard sous le roi Minh Mang elle a été construite avec des murs de briques. En 1832, le roi Minh Mang a annoncé l’achèvement de sa construction.

Un patrimoine culturel, historique et architectural exceptionnel
C’est à partir de 1802 que débuta le rayonnement de Hué lorsque l’empereur Gia Long en fit la capitale impériale d’un Vietnam réunifié. La nouvelle capitale choisie par l’empereur pour son cadre naturel exceptionnel a été dessinée en accord avec la philosophie orientale, tout en respectant la géomancie vietnamienne et les conditions physiques du site. La montagne Ngu Binh, la rivière des Parfums et les îles Gia Viên et Bôc Thanh ont toutes une importance symbolique. 

De très nombreux ouvrages architecturaux de grande valeur furent alors construits, soigneusement disposées dans le cadre naturel et alignées conformément à la cosmologie des cinq points cardinaux, des cinq éléments et des cinq couleurs. À l’origine, il y avait plus de cent palais avec chacun, une architecture originale et un usage particulier qui ont servi de modèles à près de 800 « maisons jardin » et des temples et pagodes reconnus. Les vicissitudes de l’histoire ont malheureusement endommagé une partie importante de l’ensemble des monuments de Hué. Mais toujours est-il qu’il reste encore de nombreux vestiges et ruines de cette ancienne capitale féodale qui fut un centre politique, mais également un centre culturel et religieux sous la dernière dynastie royale de l’histoire vietnamienne.

Hue Maps.png
hue-city-5111576.jpg
vietnam-1235941.jpg
Hue Palace
Image by Wicked Sheila
Image by Neil Mewes
Hue 5.jpg

L’ensemble des monuments de Hué, classé à l’UNESCO, comprend notamment:

- La citadelle royale. Entourée de larges douves qui délimitent sensiblement un carré sur un périmètre de plus de 10 km, la citadelle royale, largement inspirée des ouvrages militaires de Vauban, abritait la cité interdite et son palais impérial, mais surtout la cité pourpre interdite malheureusement détruite par les américains lors de l’offensive du Têt et les palais royaux associés. Une visite incontournable qui permet d’apprécier les fastes de la cour impériale du Vietnam sous la dynastie des Nguyen.

- La pagode Thien Mu ou pagode de la dame Céleste. Majestueusement juchée sur la colline de Hà Khê, sur la rive gauche de la rivière des Parfums qu’elle surplombe, la pagode Thien Mu est la plus célèbre et la plus ancienne de Hué, mais également la plus haute du Vietnam avec sa haute tour octogonale de sept étages évoquant les sept réincarnations de Bouddha.
- Les tombeaux des empereurs qui se trouvent dans des cadres naturels somptueux, tout le long de la rivière des Parfums. Les découvrir peut faire l’objet d’une plaisante croisière ou d’une agréable balade à vélo dans la belle campagne de Hué.
- Les mausolées impériaux de Gia Long, Tu Duc, Minh Mang ou Khai Dinh et ses statues, dont chacun raconte une histoire particulière propre à la personnalité du souverain, se caractérise par une grande beauté, un certain raffinement et une architecture singulière qui ne laisse jamais indifférent tout voyageur.

tu duc.jpg
TT.jpg
DAM CHUON1.jpg
_edited.png
Thien Mu Pagoda
Minh Mang Tomb

Les «maisons-jardins» de Hué
Les «maisons-jardins» sont emblématiques de l'architecture originale de Hué. Jadis demeures des hauts dignitaires de la cour, comme les mandarins, elles arborent un style architectural traditionnel noble où sous une apparence de simplicité et de sobriété elles combinent avec raffinement, la nature et la poésie. Elles aussi ont souffert de la guerre du Vietnam. Sur les 800 que comptait la ville de Hué il en reste environ 150 dont certaines sont ouvertes à la visite.

Farniente entre plage et lagune
On l’oublie trop souvent mais Hué n’est pas seulement une destination culturelle. A la belle saison, d’avril à septembre, elle peut également s’envisager comme une étape balnéaire hors des sentiers battus. A votre grande surprise et pour votre plus grand bonheur, le littoral de Hué offre de sublimes plages sauvages de sable blanc, idéales pour une pause farniente au cours de votre voyage au Vietnam. Arrachez-vous quelques heures de l’étreinte de la plage pour aller découvrir la lagune de Tam Giang toute proche de la plage de Thuan An. Une belle occasion pour s’immerger dans la vie lacustre des familles de pêcheurs qui, dans un décor pittoresque d’estampe, tirent profit de ce sanctuaire de la biodiversité marine en y pêchant ou en élevant poissons et fruits de mer. Malheureusement des accumulations de déchets plastiques seront aussi bien visibles. 

L'art de la cuisine au centre du Vietnam
La cuisine impériale de Hué, véritable trésor culinaire du Vietnam, est considérée comme le summum de l’art alimentaire vietnamien parce qu’elle représente le goût raffiné, gracieux et recherché. D’ailleurs vous verrez qu’à Hué on mange tout d’abord avec les yeux ! N'hésitez pas à faire un cours de cuisine à Hué et/ou à participer à un dîner impérial, héritage des traditions culinaires et culturelles de la cité impériale de Hué.

Partez à la découverte de la cuisine de rue (street food à Hué) à travers une balade afin d'assiter à ses scènes si pittoresques.

Ne loupez pas le Festival de Hué
Ne manquez pas le Festival de Hué (article de blog) qui a lieu une fois tous les deux ans. Celui-ci met le patrimoine culturel du Vietnam à l’honneur et une kyrielle d’artistes venus des quatre coins du monde débarquent dans les rues en fête de la ville impériale.

VOUS AIMERIEZ ÉGALEMENT